Recent Posts

    Histoire de sexe.net sexe boulangerie

    histoire de sexe.net sexe boulangerie

    Il arriva peut après, tout sourire et content de ne pas se sentir seul. Il m'avoua qu'il se sentait un peu déprimé ses derniers jours et ne rentra pas trop dans les détails. Tout en parlant, je lui servis une bière qu'il aimait particulièrement et m'assis près de lui, tout en buvant la mienne.

    Je le regardais en espérant malgré tout de pouvoir me le faire. A un moment, il posa sa tête contre mon épaule et je me mis à lui caresser ses cheveux, très doux.

    Il se sentit bien et m'invita à continuer. Tendrement, je lui déposai un baiser sur son front. Il murmura à mon oreille, tendrement: Nos bières furent rapidement posées sur une table et je le pris dans mes bras.

    Laurent devint tendre, comme jamais je ne l'avais vu avant. Nos bouches se collèrent l'une à l'autre. Il embrassait comme un dieu, c'était merveilleux. Nous nous caressâmes un moment, et nous nous déshabillâmes mutuellement. Je le vis pour la première fois. Son torse imberbe, ces quelques poils fous qui se baladaient sur son torse et sa bite longue et bien droite, assez grosse, mais qui me rendait fou. Il me trouvait aussi à son goût et nos corps se rejoignirent. Je l'emmenais dans ma chambre, pour que nous puissions nous aimer tranquillement.

    Je m'allongeais sur mon dos. Il se mit à me caresser mon ventre, pris mon sexe dans une de ses mains pour jouer avec avant de se mettre à me sucer. Mon Dieu, il me suçait divinement bien. Je n'en revenais pas. Il s'y prit tellement bien qu'il me fit jouir trop vite. Il remonta rapidement sa tête contre la mienne et nous nous embrassions rapidement.

    Il me fit pivoter et je me retrouvai sur lui. Il me caressa mon dos, tandis que mon sexe labourait doucement et tendrement son bas ventre et que nous nous embrassions à la passion. Il me fit comprendre qu'il voulait que je le prenne. Il passa ses jambes autour de mon coup, et mon sexe trouva son petit trou bien serré, avec son aide. Je le pénétrais doucement, craignant qu'il ai mal. Il m'avoua que c'était sa première sodomie.

    En sortant elle se remettait. Je continuais à l'un souvent. La dernière fois le film était plus chaud, pas du tout déshabillé le couple parlait très explicitement de leur façon de s'aimer. Je la sentais se trémousser: Je devinais qu'elle était en manque.

    Raisonnablement je ne pouvais pas profiter de la situation. J'attendais la semaine suivante pour l'emmener voir un film porno, en le lui disant d'abord. Au début elle rechignait pour finalement accepter pour me "faire plaisir". Nous voilà donc, le seul couple dans la salle, les autres spectateurs me semblaient être des déséquilibrés.

    Bien sur l'histoire était totalement décousue: Il baisait souvent cet ange. Ne me demandez pas les détails je les ignore totalement. Au bout d'un moment je regardais ma boulangère qui fixait l'écran avec attention.

    Elle semblait insensible aux images ainsi qu'à l'histoire. Ce n'est quand sortant qu'elle voyait que je bandais: Que faire dans ce cas: Nous allions dans l'anonymat d'un hôtel meublé. Je louais une chambre qui comme dans tout ce genre d'hôtel était parfaitement inhospitalière sinon que pour y tirer un coup.

    Je la sentais plus rétive. Je m'embrassais de l'embrasser sur la bouche. Elle m'y répondait sans grande effusion. Je me devais de la chauffer un peu. Mon baiser se prolongeait, je lui caressais la poitrine. Enfin elle se dégelait et prenait à son tour quelques initiatives en passant sa main sur ma bosse.

    J'en profitais pour aller bien plus loin: Je trouvais les boutons qui fermaient sa robe dans son dos. Je me demande toujours comment font les femmes pou porter de tels carcans En tout cas j'arrivais à lui enlever sa robe. Elle portait un tout petit soutien gorge qui laissait dehors la moitié des seins et un petit slip qui ne lui cachait pratiquement rien.

    J'ôtais son soutien gorge. Je les pelotais avant de les sucer. Je les faisais bander presque. Les pointes en tout cas étaient dures. Elle essayait de me sortir la queue de mon pantalon. Je finissais de la déshabiller. Elle sortait nue comme une déesse grecque. Pour arriver à ses fins je me déshabillais moi-même. Elle regardait ma queue. Elle devait lui plaire en tout cas plus que celle du cinéma. Je le lui disais pendant que je lui caressais le clitoris. Je me disais qu'elle devra aimer les positions du film.

    Je m'attachais à les reproduire. Je ne la couchais pas au début, après l'avoir branlée, je lui passais la langue sur son bouton; elle écartait les jambes pour que je sois plus confortable et surtout pour qu'elle en tire encore lus se plaisir. Je la couchais dans l'espoir de la baiser. Il s'agissait bien de la baiser: J'étais obligé de la laisser faire, partant du principe que ce que femme veut. Je me mettais sur le dos, bien installé, pensant qu'elle de devait pas être une grande suceuse.

    Je me trompais largement. Elle descendait mon prépuce à la main, sa langue aussitôt sur mon gland. Elle le léchait en tournant sa langue dans tous les sens, en insistant sur le frein.

    ..

    Video de sexe teen le sexe vidéo arab



    histoire de sexe.net sexe boulangerie



    Les hotesses du sexe histoire de sexe jeune


    histoire de sexe.net sexe boulangerie